CHOISISSEZ LE PAYS

  • Australia
  • Egypt
  • Malaysia
  • Morocco
  • Russia
  • Saudi Arabia
  • Singapore
  • South Africa
  • Turkey
  • United Arab Emirates
  • BBGR

CHOISIR LA LANGUE

  • English
  • Français
  • English
  • English
  • Français
  • English
  • Français
  • English
  • Français
  • English
  • Français
  • English
  • Français
  • English
  • Français
  • English
  • Français
  • English
  • English
  • Français
FR
Glosary: 
Title: 
A - ABERRATION OPTIQUE, ACCOMODATION, AMETROPIE, ASTENOPIE
Description: 

ABERRATION OPTIQUE

L’image restituée par un verre ou un système optique n’est pas constante. Elle varie selon la portion du verre sur laquelle arrive le rayon lumineux et selon l’orientation de ce rayon. Défaut de la formation des images par un système optique, les rayons lumineux issus d’un point objet ne forment pas un point image parfait. Tous les verres progressifs possèdent ces variations indésirables dans les parties latérales du verre.

Principales aberrations : Défaut de puissance, astigmatisme oblique, effet prismatique, aberration chromatique, coma.

ACCOMMODATION

Capacité de l’œil à voir nettement des objets à des distances différentes. Physiologiquement cela se traduit entre autre par une modification dela forme du cristallin entrainant une augmentation de la puissance de l’œil. 

AMÉTROPIE

A l’exception de la presbytie qui est liée à l’âge, ce terme désigne l’ensemble des défauts visuels, des difficultés de mise au point d'une image sur la rétine. Myopie, hypermétropie et astigmatisme sont les amétropies.

ASTENOPIE

Elle se traduit par des picotements, des tiraillements des yeux, une vision brouillée et/ou des maux de tête. Ces symptômes de fatigue visuelle apparaissent le plus souvent en fin de journée.

Title: 
C - CATARACTE, CÉCITÉ, CONVERGENCE, CORNÉE
Description: 

CATARACTE

Elle se traduit par l’opacification (perte de transparence) du cristallin. La cataracte peut être traumatique ou héréditaire. Cette pathologie peut être traitée chirurgicalement en procédant à son extraction et à son remplacement par un implant (une lentille intraoculaire). 

CÉCITÉ

Etat d’une personne qui est aveugle, c'est-à-dire privée de toute sensation visuelle. Cependant la vision étant définie par l’acuité visuelle et le champ visuel, on distingue la cécité légale par la perte uniquement de l’acuité visuelle centrale fine (par exemple de la lecture et de l’écriture..) de la cécité totale où il n’existe même plus de perception lumineuse. Dans la dégénérescence maculaire, on parle de la cécité légale lorsque l’acuité visuelle du meilleur oeil est inférieure à 1/10, alors que le champ visuel périphérique est préservé.

CONVERGENCE

Faculté reflexe des yeux de fixer simultanément un même point en vision rapprochée. En vision de près, quand la convergence n’est pas optimale, cela peut se traduire par une vision dédoublée. 

CORNÉE

Partie antérieure du globe oculaire, transparente et en forme sphérique un peu saillante.  Elle joue un rôle optique important car c’est elle qui, avec le cristallin, assure la mise au point des images sur la rétine.

Title: 
D - DIOPTRIE, DMLA, DISTANCE VERRE-OEIL
Description: 

DIOPTRIE

Unité de mesure de la puissance d’un système optique.

DMLA

La DMLA  (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age) est une maladie qui détériore la macula, partie centrale de la rétine, entrainant ainsi la perte de la vision centrale et ne laissant intacte que la vision périphérique ou latérale. La personne atteinte présente une baisse d’acuité visuelle, des troubles de la vision des couleurs et peut percevoir une déformation des lignes droites.

DISTANCE VERRE-OEIL

Vertex, la distance entre la face interne du verre et l'oeil du porteur. Il s'agit d'une mesure qui prend en compte les paramètres de port des verres.  

Title: 
E - ECART PUPILLAIRE, EFFET PRISMATIQUE
Description: 

ECART PUPILLAIRE

Distance entre les axes visuels des deux yeux. 

EFFET PRISMATIQUE

Déviation de tout rayon lumineux qui ne passe pas par le centre optique. Dans un verre, tout rayon lumineux qui ne passe pas par le centre optique est dévie d’une quantité qui varie en fonction de l’éloignement du rayon incident à l’axe optique.

EMMETROPIE 

Vision nette et confortable de loin comme de près et sans correction. Un œil emmétrope est un œil sans défaut visuel. Il s’agit du contraire de l’amétropie.

Title: 
F - FACE CONCAVE, FACE CONVEXE
Description: 

FACE CONCAVE

Face arrière du verre (celle qui est proche de l’œil).

FACE CONVEXE

Face avant du verre.

Title: 
G - GLAUCOME, GRAVURES
Description: 

GLAUCOME

Atteinte irréversible du nerf optique, liée le plus souvent à une pression oculaire élevée, provoquant une altération du champ visuel et une excavation de la papille. Il peut conduire à la cécité par perte du champ visuel périphérique et du champ visuel central. Cette atteinte est  le plus souvent sournoise car non douloureuse mais peut dans certains cas de glaucome aigu s’accompagner de douleurs oculaires et de maux de tête.

GRAVURES (MICRO-GRAVURES)

Elles sont indispensables à l’opticien pour identifier le centre optique du verre, orienter et centrer le verre très précisément devant l’œil du porteur. Les micro-gravures permettent également d'établir l'origine des verres (fabricant, modèle, matériaux et degré de presbytie). Ces micro-gravures sont réalisées au laser pour être extrêmement fines et sont le plus souvent imperceptibles à l’œil nu.

Title: 
L - LABORATOIRE DE PRESCRIPTION, LONGUEUR DE PROGRESSION
Description: 

LABORATOIRE DE PRESCRIPTION

Unités de production au sein desquels les verres semi-finis sont transformés en verres finis afin de fournir des verres aux caractéristiques précises de la commande. Ce travail « sur mesure » permet de répondre au très grand nombre de combinaisons optiques qui existent, notamment pour corriger la presbytie. Les laboratoires réalisent le surfaçage (ébauchage et polissage) des verres ainsi que l’ensemble des traitements (coloration, anti-rayures, antireflet, anti-salissures…)

LONGUEUR DE PROGRESSION

Pour les verres progressifs, distance sur laquelle est obtenue l’évolution de puissances souhaitée. Distance représentant 85% de l’addition d’un verre progressif. 

Title: 
M – MYOPIE
Description: 

MYOPIE

La myopie est un défaut de vision dû à un œil qui est trop puissant par rapport à sa longueur ou trop long par rapport à sa puissance. Par conséquent l’image d’un objet éloigné se forme en avant de la rétine provocant une perception floue. Le myope voit mal de loin mais bien de près. Il s’agit de l’amétropie la plus courante.

Title: 
N - NERF OPTIQUE
Description: 

NERF OPTIQUE

Cordon cylindrique de 5mm de diamètre et de 35 à 55mm de long reliant la rétine de chaque œil au cerveau auquel il transmet les images à l’aide d’influx nerveux.

Title: 
O - OPHTALMOLOGUE, OPTICIEN
Description: 

OPHTALMOLOGISTE

Médecin spécialisé dans le traitement des maladies de l’œil ainsi que dans la correction des défauts visuels. Il peut également pratiquer les chirurgies correctives.

OPTICIEN

L'opticien ou « opticien lunetier » est un professionnel de santé qui possède un Brevet de Technicien Supérieur en Optique Lunetterie. Son rôle est de conseiller, d’adapter et de fournir les dispositifs médicaux apportant la correction visuelle prescrite par l’ophtalmologiste. Il cumule des compétences scientifiques, techniques et de gestion du point de vente mais il pourra également vous apporter de précieux conseils esthétiques pour le choix de votre monture.

Title: 
P - PRESBYTIE, PUPILLE
Description: 

PRESBYTIE

A partir de 40/45 ans, la mise au point en vision de près est de plus en plus difficile. Cela se manifeste, par exemple, par la nécessité de reculer le journal pour lire les petits caractères. Ce phénomène est provoqué par la perte progressive de la capacité d’accommodation, dû à la perte d’élasticité du cristallin avec le temps. La presbytie progresse jusqu'à 60 ans puis se stabilise. Ce n'est pas réellement une amétropie mais un phénomène naturel qui concerne tout le monde.

PUPILLE

Partie centrale et noire de l’iris. C’est le trou par lequel la lumière pénètre dans l’œil. Son diamètre s’adapte en fonction de la luminosité pour éviter l’éblouissement. 

Title: 
R - RÉFRACTION, RÉFLEXION, RÉTINE
Description: 

RÉFRACTION

Déviation d'un rayon lumineux lorsqu’il passe d’un milieu transparent à un autre. Exemple : déviation de la lumière lorsqu’elle passe de l’air dans l’eau. Dans un verre de lunettes, la lumière subit deux réfractions. L’une (air/verre) lorsqu’elle pénètre par la face avant et l’autre (verre/air) lorsqu’elle ressort par la face arrière du verre.

Ce terme est également utilisé pour désigner l’examen qui permet de déterminer la puissance des verres correcteurs.

RÉFLEXION

Il y a réflexion lorsque la lumière "rebondit" sur la surface d’un objet ou d’un milieu transparent (par exemple les reflets à la surface de l’eau, d’un miroir ou d’une surface vitrée). Dans les verres de lunettes, les phénomènes de réflexion sont nombreux et d’origines variées. Les reflets sur les verres perturbent la vision. Les traitements antireflets permettent d’éliminer en grande partie les phénomènes de réflexion, conférant ainsi aux verres de meilleures performances optiques et un plus grand confort de vision pour le porteur.

RÉTINE

Membrane située au fond de l’œil, elle joue le rôle d’écran ou de capteur sur lequel se forment les images des objets observés par l’œil. Elle joue un rôle essentiel dans la perception des lumières, des couleurs, des détails, des formes et des mouvements. La rétine est composée de cellules photosensibles capables de transformer l’énergie lumineuse en informations nerveuses. Ces informations lumineuses captées par la rétine sont ensuite transmises par le nerf optique vers le cerveau. Les tissus de la rétine sont extrêmement fragiles et sont exposés à de nombreuses pathologies pouvant provoquer la cécité : DMLA, glaucome, etc. Un examen régulier du fond d’œil permet de dépister ces pathologies.

Title: 
S - SEMI-FINI, SURFACE OPTIQUE OU DESIGN, SURFACAGE DIGITAL, SURFACE TRAITÉE 
Description: 

SEMI-FINI

Dans un processus industriel de rationalisation des coûts et des délais, état d’un verre dont le dioptre avant est fini et sera ultérieurement transformé à façon sur le dioptre arrière. Matière première utilisée des verres ophtalmiques, c’est un palet dont la face frontale (sphérique, asphérique, multifocale ou progressive) est déjà terminée et polie. La valeur de l’addition est donc déjà intégrée dans le semi-fini.

SURFACE OPTIQUE OU DESIGN

Surface sur laquelle se produit soit une réflexion, soit une réfraction de la lumière. La surface optique donne la correction optique au matériau. Il existe un nombre quasiment infini de surface optiques : elles peuvent être unifocales, bifocales ou progressives, sphériques ou asphériques.

SURFACAGE DIGITAL

Le surfaçage digital est une avancée technologique majeure dans le traitement des verres ophtalmiques. Dorénavant, la plupart des nouveaux verres progressifs sont usinés au moyen de cette technique.

Avec des surfaces digitales, pour chaque correction,on peut optimiser la performance visuelle en chaque point, donc pour chaque direction de regard.

Le surfaçage digital permet de réaliser un verre unique pour chaque individu. Cela permet de s’affranchir de compromis sur la recherche d’un design progressif unique, susceptible de plaire au plus grand nombre sans être, au final, optimal pour chacun. 

Chaque patient peut alors bénéficier d’un verre totalement adapté à ses besoins visuels, liés à la monture et à l’usage qu’il en fait.

En tant que technologie, le surfaçage numérique n’est qu’un moyen d’atteindre un objectif. Il n’améliore pas les verres en soi. La clé de la performance reste la conception d’un design adapté aux besoins des porteurs.

SURFACE TRAITÉE 

Surface optique d'un verre que l’on a revêtue d’une ou plusieurs couches transparentes et fines pour protéger le verre et réduire les réflexions ainsi que les images parasites.

Title: 
T – TRAITEMENTS
Description: 

TRAITEMENTS

Ensemble des couches fines permettant d’améliorer les performances d’un verre telles que la durabilité du verre, la performance visuelle, la la facilité d’entretien…

Plusieurs types de traitements peuvent être effectués sur les verres correcteurs après surfaçage : antireflet, résistance aux rayures, antistatique, antisalissure, polarisation, coloration...  Les techniques d'application varient. 

Title: 
V - VERRES (LES DIFFERENTS TYPES)
Description: 

EN TERME DE FABRICATION

VERRES FINIS ET VERRES SEMI-FINIS

Les laboratoires de prescription transforment les verres semi-finis en verres finis par le surfaçage, la coloration, le traitement antireflet et le taillage-montage. Dans tous les cas la face avant est terminée en usine et la face arrière est surfacée à la demande.

VERRE PROGRESSIF DOUBLE SURFACE

Les verres progressifs sont généralement calculés à partir d’une seule face complexe, avant ou arrière, l’autre face étant sphérique ou torique. Il n’existe alors que peu de liberté pour optimiser chaque point du verre. Grâce à la conception double surface, chaque point des deux faces du verre est calculé pour faire coïncider parfaitement tous les paramètres de sa prescription : sphère, cylindre, axe et addition. Ceci permet alors un nombre illimité de combinaisons optiques, offrant un degré de liberté supplémentaire pour l’optimisation d’un verre.

EN TERME DE MATIERE

VERRES MINÉRAUX

Résistants à la rayure et à l’abrasion, ils peuvent être « photochromiques » et sont faits de silice et d’un mélange d’oxyde fondus à haute température. Ils sont lourds et cassables mais ont l’avantage de résister à la rayure.

VERRES ORGANIQUES

Fabriqués à base de résine « polymérisée », ils sont de très grande qualité optique. Deux fois plus légers que les verres minéraux, ils résistent aux chocs et peuvent être colorés et photochromiques. Ils sont cependant plus sensibles à la rayure et doivent être traités.

EN TERME DE SURFACE OPTIQUE (DESIGN)

VERRES MI-DISTANCE

Destinés aux presbytes recherchant un confort visuel et postural dans le cadre d’activités soutenues à des distances proches et intermédiaires. Les verres mi-distances sont des verres pour une vision de près mais avec plus de profondeur de champs.

VERRES PROGRESSIFS

Verre destiné à la correction de la presbytie dont la puissance varie de manière continue entre la partie supérieure destinée à la vision de loin et la partie inférieure, destinée à la vision de près il n’y a pas de rupture optique.

VERRES SPHÉRIQUES

En lunetterie, ce vocabulaire désigne un verre qui compense une amétropie simple (myopie ou hypermétropie). La face arrière est d’un verre sphérique est donc une surface sphérique. En lunetterie un verre sphérique est un verre qui n’a pas de cylindre. Le terme opposé est le « verre torique »

VERRES UNIFOCAUX

Verre permettant de compenser un seul défaut de focalisation. Verres simples foyers utilisés pour la correction des amétropies. La puissance est la même sur toute la surface.

EN TERME DE TRAITEMENT

VERRES ANTIREFLETS

Les verres antireflets ont des couches supplémentaires sur la surface du verre afin de réduire les réflexions lumineuses. D'habitude, les verres antireflets ont d'autres couches pour protéger contre les empreintes, les micro-rayures, la poussière, les gouttes d'eau ou bien les rayons UV. 

VERRES PHOTOCHROMIQUES

Les verres photochromiques réagissent à l’intensité des UV. Ils s’obscurcissent donc à l’extérieur et s’éclaircissent à l’intérieur, et ainsi s’adaptent automatiquement à l’environnement lumineux. En général, l’obscurcissement est plus rapide que l’éclaircissement. Ces verres sont aussi sensibles à la température ; ils deviennent plus foncés à basse température.

VERRES POLARISANTS

Les verres polarisants suppriment les réflexions sur les surfaces vitreuses (verre, eau, neige, glace …) et par conséquent l’éblouissement du porteur. Ils permettent d’absorber la lumière polarisée horizontalement (c'est-à-dire réfléchie par une surface plane comme la mer ou la neige). 

VERRES TEINTES

Les verres teintes sont colorés. Il existe un large choix de couleurs et de teintes possibles. 

Le vocabulaire de l'optique n'est pas évident? Découvrez l'optique de A à Z avec BBGR.